Stoïcisme: philosophie de la sagesse

Stoïcisme: philosophie de la sagesse

Les entrepreneurs d’aujourd’hui, et tout individu en quête de paix intérieure, s’intéressent de plus en plus à la compréhension de nouvelles pratiques qui les conduiront à une discipline quasi parfaite. Le stoïcisme est une philosophie grecque vers laquelle beaucoup d’entre eux se sont tournés pour aider à conceptualiser leurs projets ou leur prochaine innovation, améliorer leur niveau de vie, s’épanouir dans le bonheur et la pleine conscience, en cultivant des pratiques de résilience.

Le stoïcisme étant un grand courant philosophique, cet article vous présentera les principaux leaders de la philosophie stoïcienne, expliquera leurs contributions au stoïcisme et abordera les principes fondamentaux. Nous verrons également les idées d’entrepreneurs à succès du XXlème siècle, disciples du stoïcisme, et comment la pratique de cette philosophie a transformé leur vie professionnelle et personnelle.

 

Qu’est-ce que le stoïcisme ?

Le stoïcisme est une philosophie grecque ancienne fondée par Zénon de Kition vers 300 av.J.-C. comme raffinement du cynisme, qui enseigne le développement de la maîtrise de soi et de la force tranquille, comme moyen de surmonter les émotions destructrices.

C’est une philosophie théorique et pratique cherchant a transcender les émotions par une forme de détachement volontaire, qui permet à une personne de développer un jugement clair, le calme intérieur et de se libérer de la souffrance; état qui selon eux peut être atteint par la raison.

Le stoïcisme n’est pas seulement un ensemble de croyances ou d’éthique des revendications, mais plutôt un mode de vie, impliquant une pratique constante, en intégrant l’expérimentation de la logique , le dialogue interne, la contemplation de nos peurs, et une méditation visant à former son attention pour rester dans le moment présent

Dans l’usage moderne, on qualifie de stoïque quelqu’un d’indifférent à la douleur ou d’inébranlable, qui ne se laisse pas atteindre sur le plan émotionnel. Il repose notamment sur l’acceptation de ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous, partant du postulat que ce qui trouble les hommes ce ne sont pas les choses mais les opinions qu’ils en ont.

Le stoïcisme s’appuie sur la distinction centrale entre d’un côté les choses qui dépendent de nous et sur lesquelles nous devons concentrer nos efforts et d’un autre côté les choses qui ne dépendent pas de nous, et sur lesquelles nous n’avons aucune influence. Pour vivre heureux et libre, selon les stoïciens, il ne faut pas lutter en vain contre ce qui ne dépend pas de nous, mais au contraire l’accepter et nous abstenir des vices et passions qui nous y exposent.

 

Les philosophes stoïciens

Les anciens philosophes stoïciens venaient de presque tous les milieux imaginables. L’un était un esclave, l’autre était empereur; l’un était un porteur d’eau, un autre un célèbre dramaturge. Certains étaient des commerçants, d’autres étaient indépendants de fortune. Certains étaient des sénateurs et d’autres étaient des soldats. Parmi ces stoïciens les plus influents il y a Marc Aurèle, SénèqueÉpictète, et bien sûr Zénon.

Ce qu’ils avaient tous en commun était la philosophie qu’ils pratiquaient; qu’ils se fâchaient sous les chaînes de l’esclavage ou qu’ils dirigeaient l’armée romaine, ils ne se concentraient pas sur le monde extérieur mais sur ce qui était uniquement sous leur contrôle: leurs propres pensées, leurs actions et leurs croyances.

 

Marc Aurèle

L’empereur romain Marc Aurèle, aussi connu sous le nom de Marcus Aurelius, né il y a près de deux millénaires, est sans doute le leader stoïcien le plus connu de l’histoire. Il est né dans une famille éminente mais personne à l’époque n’aurait prédit qu’il serait un jour à la tête de l’Empire. On sait peu de choses de son enfance, mais d’après les écrits c’était un jeune homme sérieux, qui aimait la lutte et la chasse. Autour de son adolescence, l’empereur régnant Hadrien, sans enfant et proche de la mort, a choisi comme successeur son fils adoptif Antonin. C’était un sénateur également sans enfant et a été requis d’adopter Marc, selon les dernières volontés d’Hadrien (procédure  d’adrogation). Lorsqu’Antonin mourut, c’est alors que le règne de Marcus commença.

Marcus a régné pendant près de deux décennies jusqu’à l’an 180, et son règne était loin d’être facile: guerres avec l’Empire Parthe, les tribus barbares menaçant l’Empire sur la frontière nord, la montée du christianisme ainsi que la peste qui a laissé de nombreux morts.

Il est important de réaliser la gravité de cette position et l’ampleur du pouvoir que possédait Marcus. Il détenait la position la plus puissante du monde à l’époque. S’il le voulait, rien ne lui serait interdit; il pouvait se livrer et succomber à toutes les tentations, personne n’aurait pu l’empêcher d’assouvir ses désirs. L’adage selon lequel le pouvoir absolu corrompt absolument a été un cliché à travers l’histoire, et pourtant, comme le remarquait l’essayiste Matthew Arnold, Marcus se révéla digne de la position dans laquelle il se trouvait. Comme l’écrivit le célèbre historien Edward Gibbon, sous Marcus, le dernier des Cinq bons empereurs, ” l’empire romain était gouverné par des absolus: le pouvoir, sous la direction de la sagesse et de la vertu “.

La direction de la sagesse et de la vertu, c’est ce qui distingue Marc Aurèle de la majorité des leaders mondiaux passés et présents. Considérons seulement le journal qu’il a laissé derrière lui, maintenant connu sous le nom de Pensées pour moi-même, qui est le titre d’une série de réflexions divisées en douze livres. Il s’agit essentiellement des pensées privées de l’homme, s’interrogeant sur comment être plus vertueux, plus juste, plus sage… C’est le texte définitif sur l’autodiscipline, l’éthique personnelle, l’humilité, la connaissance de soi et la force tranquille. L’empereur s’y fait de nombreux reproches, réexpose périodiquement les mêmes idées et se donne des exercices afin de ne pas céder aux multiples tentations et facilités auxquelles il est exposé, et de persévérer dans la voie de la philosophie qu’il reconnaît comme la seule mesure de la valeur d’un homme.

« La durée de la vie humaine est un point ; la matière, un flux perpétuel ; la sensation, un phénomène obscur ; la réunion des parties du corps, une masse corruptible ; l’âme, un tourbillon ; le sort, une énigme ; la réputation, une chose sans jugement. Pour le dire en somme, du corps, tout est fleuve qui coule ; de l’âme, tout est songe et fumée ; la vie, c’est une guerre, une halte de voyageur ; la renommée posthume, c’est l’oubli. Qu’est-ce donc qui peut nous servir de guide ? Une chose, et une seule, la philosophie.» – Marc Aurèle

Sénèque

Le deuxième stoïcien le plus important de l’histoire est Sénèque, aussi appeler Sénèque le Jeune (en distinction de son père Sénèque l’Ancien), né dans le sud de l’Espagne il y a plus de 2 000 ans; il a été élevé à Rome et formé en rhétorique et en philosophie. Sénèque a poursuivi une carrière en politique et est devenu un employé financier de haut rang. Son travail a impliqué des sujets comme l’éducation, l’amitié, l’obligation morale, l’humilité, la conscience de soi, la gestion du temps.

Sa vie pris un tournant décisif en l’an 41 après que Claudius soit devenu empereur, il fit exilé Sénèque en Corse suite à l’adultère supposé avec la nièce de l’empereur. Pendant son exil, il écrivit une lettre à sa mère pour la consoler pendant son exil. Huit ans plus tard, dans une autre tournure, Agrippina, mère du futur empereur Néron et épouse de Claudius, obtint l’autorisation de faire revenir Sénèque et lui permit de devenir le tuteur et le conseiller de son fils. Néron devint plus tard l’un des empereurs les plus notoires et les plus tyranniques de l’histoire de l’Empire romain, soulevant encore plus de questions sur le personnage de Sénèque. Suite à de nombreuses péripéties la mort de Sénèque, en 65, est venue par les ordres de Nero lui-même qui pensait que Sénèque faisait partie d’un complot portant à son atteinte.

Pendant toutes ces périodes turbulentes, le stoïcisme demeura une constante dans sa vie. L’exposition de Sénèque à la philosophie est venue d’Attale, un philosophe stoïcien qui était son premier professeur. Sénèque était aussi un admirateur de Caton , dont le nom apparaît régulièrement dans ses écrits.

Après sa mort, Sénèque a influencé des personnalités telles que Erasmus, Francis Bacon, Pascal, Montaigne jusqu’à nos jours. Les Lettres à Lucilius de Sénèque sont une lecture obligatoire pour les hommes et les femmes d’action offrant des conseils philosophiques intemporels sur le chagrin, la richesse, le pouvoir, la religion, et la vie . Ils comprennent des conseils intemporels comme: Croyez-moi, il est préférable de comprendre le bilan de sa propre vie que du commerce du maïs. Pensez votre chemin à travers les difficultés: les conditions difficiles peuvent être adoucies, celles qui sont restreintes peuvent être élargies, et celles qui sont lourdes peuvent peser moins sur ceux qui savent les supporter.

“Un bonheur que rien n’a entamé succombe à la moindre atteinte ; mais quand on doit se battre contre les difficultés incessantes, on s’aguerrit dans l’épreuve, on résiste à n’importe quels maux, et même si l’on trébuche, on lutte encore à genoux.” –Sénèque

 

Épictète

Ce qui rend le stoïcisme fascinant à étudier, c’est que trois de ses praticiens les plus connus se sont largement étendus sur la place qu’ils occupaient dans la société. Pensez aux deux stoïciens que nous venons d’étudier. Marc Aurèle était l’empereur de l’Empire romain occupant l’une des positions les plus puissantes au monde. Sénèque était un conseiller d’un empereur, dramaturge de renom et l’une des personnes les plus riches de l’Empire romain. Et puis il y a Epictète, au contraire, qui est né esclave. C’est ce qui rend le stoïcisme si puissant: il peut fournir des principes intemporels pour nous aider dans la bonne et la mauvaise fortune, peu importe notre position dans notre vie.

Epictète est né il y a près de 2000 ans à Hiérapolis (aujourd’hui Pamukkale en Turquie) en tant qu’esclave dans une famille aisée. Epaphrodite, son propriétaire, lui a donné la permission de poursuivre des études libérales et c’est ainsi que Epictète a découvert la philosophie par l’intermédiaire du stoïcien Musonius Rufus qui est devenu son professeur et son mentor. Plus tard, Epictète obtint sa liberté peu de temps après la mort de l’empereur Néron et commença à enseigner la philosophie à Rome pendant près de 25 ans. Cela a duré jusqu’à ce que l’empereur Domitien ait banni tous les philosophes de Rome. Epictète s’est réfugié à Nicopolis en Grèce où il a fondé une école de philosophie et y a enseigné jusqu’à sa mort.

Epictète a inventé certaines des citations stoïciennes les plus mémorables : «Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n’est pas encore.» «Nous n’allons pas donner de crédit au grand nombre de gens qui disent que nul ne devrait être instruit autre que l’homme libre ; mais plutôt aux philosophes qui disent que seuls les éduqués sont libres.»

 

Il a été une influence clé pour Marc Aurèle, l’empereur étant même devenu son élève, ainsi que beaucoup d’autres hommes et femmes puissants au cours des deux derniers millénaires. Ce qui est fascinant, c’est que cette influence est venue par pure chance. Epictète n’a laissé aucun écrit, c’est à travers son élève Arrien que nous avons un compte rendu écrit de ses leçons regroupées en plusieurs ouvrages, dont deux subsistent : Les Entretiens et Le Manuel. Des empereurs aux héros de la guerre, tous ont été reconnaissants en trouvant conseils, consolation et force dans les leçons d’Epictète, ces enseignements ont le mérite d’être intemporels et n’en sont pas moins pertinents à notre époque.

“Si la vertu promet le bonheur, la prospérité et la paix, alors le progrès dans la vertu est un progrès dans chacun de ces éléments, quel que soit le point que la perfection de quelque chose nous apporte, le progrès est toujours une approche vers elle.” –Epictète

 

Zénon de Kition

De tous les stoïciens, Zénon a l’une des histoires les plus fascinantes de la découverte de la philosophie. Lors d’un voyage entre Phénicie et le Pirée, son navire coula avec sa cargaison et il fit naufrage à Athènes; en visitant une librairie, il a été introduit à la philosophie de Socrate et, plus tard, un philosophe athénien nommé Crates. Ces influences ont radicalement changé le cours de sa vie, l’amenant à développer la pensée et les principes que nous connaissons maintenant sous le nom de stoïcisme. Selon l’ancien biographe Diogène Laërce, Zénon plaisantait: «Maintenant que j’ai fait naufrage, je suis en bonne voie», ou selon un autre récit: «Vous avez bien fait, Fortune, me conduisant ainsi à la philosophie» aurait-il dit.

Zénon commença son enseignement à la Stoa Poikile qui se trouvait à l’Agora antique d’Athènes. Il a fondé son école de pensée sur les idées morales des cyniques, il mis l’accent sur la bonté et la tranquillité d’esprit acquises en vivant une vie de vertu. Initialement ses disciples étaient appelés Zenoniens mais c’est seulement plus tard qu’ils ont été connus sous le nom de Stoïciens.

Bien sûr, le stoïcisme s’est développé depuis que Zénon a d’abord décrit la philosophie, mais au cœur de celle-ci, le message est le même. Le noyau de ses enseignements consiste en la vertu, la tolérance et le contrôle de soi. Comme il le dit, “le bonheur est un bon flot de vie”. Comment doit-il être réalisé ? La tranquillité d’esprit vient du fait de vivre une vie de vertu en accord avec la raison et la nature.

“L’homme conquiert le monde en se conquérant lui-même.” –Zénon

Principes fondamentaux

1. Faire bon usage de son temps

Sénèque nous rappelle de ne pas perdre notre temps parce que le temps est précieux. En d’autres termes, vivez votre vie avec intention et soyez maître de votre temps.

Soyez clair avec vos intentions pour la journée et soyez ferme sur la réalisation de vos objectifs. Voici quelques façons de commencer:

  • Créez une routine matinale et fixez vos intentions pour la journée
  • Établissez des listes quotidiennes de tâches réalisables par ordre de priorités pour vous aider à faire les choses chaque jour
  • Planifiez votre semaine afin d’avoir une vue d’ensemble sur vos activités

En savoir d’avantage: Gestion du temps

 

2. Devenir maître de ses émotions

Les stoïciens nous ont appris que des choses imprévisibles se produisent dans nos vies et que nous ne pouvons pas tout contrôler. Mais nous pouvons contrôler comment nous réagissons aux événements. Répondre, par opposition à réagir, exige qu’une personne contrôle ses émotions et ses pensées. Pour être un entrepreneur stoïcien, vous devez maîtriser vos émotions et maîtriser vos habitudes quotidiennes.

Les stoïciens concentrent leur énergie sur ces trois termes grecs:

  • Apatheia est la liberté de vos émotions ou d’être sans souffrance.
  • L’ataraxis est un état de tranquillité où vos émotions sont impénétrables.
  • Autarkeis est votre capacité à maintenir la liberté intérieure.

En d’autres termes, prenez le temps de réfléchir avant de réagir aux conflits sur le lieu de travail, ou dans quelconque situation désagréable, et évitez toute réaction immédiate. Si vous êtes frustré par un accord commercial, un collègue ou toute autre chaîne d’événements, arrêtez ce que vous faites et prenez un instant pour reprendre contrôle. Tournez-vous vers la méditation ou les techniques de respiration, pour calmer vos émotions et vous aider à réfléchir plus clairement.

 

3. Emprunter le chemin de la vertu

Le comportement vertueux est ce qui est considéré comme bon lorsqu’on le compare entre deux pôles extrêmes. Pensez au courage face à lâcheté, ou la prise d’initiative face à l’inaction;  ce sont des choses qui dépendent de nous et sur lesquelles nous pouvons agir.

En tant qu’être conscient, leader, entrepreneur, il y aura beaucoup de dilemmes éthiques dans vos entreprises. Prenez un moment pour réfléchir aux divers moyens possibles d’agir vers vos objectifs et choisissez ceux qui sont en conformités avec la personne que vous êtes, particulièrement sur les intentions qui ont du cœur; ce sont vos actions vertueuses qui vous apporterons les meilleurs résultats tout en vous rendant meilleur.

 

4. Développer la maîtrise de soi

Les Grecs appelaient cette forme d’autodiscipline askesis .

Sénèque écrit: “C’est précisément en ces jours que nous devons discipliner notre esprit, car l’esprit donne la plus forte preuve de sa résolution en n’étant pas attiré ou distrait par les plaisirs qui mènent à l’indulgence de soi.”

Pourquoi développer la maîtrise de soi ou une autodiscipline rigoureuse ? Autrement dit, être maître de votre temps, de vos pensées et de vos actions peut entraîner des résultats incroyables. Tout individu aspirant au succès doit apprendre à atteindre les objectifs qu’il se fixe dans des délais spécifiques.

Prenez ce principe et appliquez-le comme il convient à votre vie. Peut-être que vous décidez d’avoir une journée de travail plus longue pour planifier des jours de repos,mais vous vous engagez à un certain niveau de production chaque jour. Quoi qu’il en soit, trouvez le mode qui vous convient et efforcez-vous d’atteindre la maîtrise de soi, la personne que vous voulez devenir et la vie que vous souhaitez obtenir dépend des décisions que vous prenez aujourd’hui.

 

Stoïciens des temps modernes

Tim Ferriss

Tim Ferriss est un entrepreneur et auteur. Il est un champion du stoïcisme pour les entrepreneurs, auteur de La semaine de 4h, il a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet philosophique, y compris son plus récent livre Tao of Seneca. Il a été attiré par la philosophie et ses avantages, car elle peut aider à faire face à des environnements de stress élevé.

Tim préconise l’utilisation du stoïcisme pour aider à différencier les choses que vous pouvez contrôler de celles que vous ne pouvez pas, afin de mener une vie moins stressante en se concentrant sur la première option. Il capitalise également sur l’idée de devenir un maître de soi, et comment le stoïcisme vous entraîne systématiquement à être moins enclin à réagir de manière excessive à la critique qui est nocif pour notre santé mentale.

 

Ryan Holiday

Ryan Holiday est aussi un entrepreneur et un auteur. Son livre, The Obstacle Is The Way , est basé sur l’exercice stoïque consistant à définir les obstacles comme des opportunités. Parmi les entrepreneurs de la Silicon Valley, Holiday est connu pour amener le stoïcisme dans le XXIe siècle.

Dans un épisode de podcast, The Stoic Entrepreneur, Ryan dit: «Les stoïciens ont cette réputation d’être négatifs ou déprimants. Je trouve qu’en réalité, ils sont juste très réalistes et pragmatiques. Ils comprennent que les choses vont souvent à l’opposé de la façon dont nous les voulons, alors ils sont résilients.”

Un excellent moyen de s’adapter aux changements, qui sont des challenges pour nous rendre meilleur, tant dans notre vie professionnelle que personnelle.

 

Vous êtes aux commandes

Avec votre nouvelle compréhension du stoïcisme, de ses figures éminentes et de ses principes de base, vous avez les premiers outils nécessaires pour implanter cette philosophie dans vos affaires ainsi que votre vie quotidienne. Cela fera de vous un être plus prospère, réfléchi et sûr de vous.

Bien sûr, le stoïcisme n’est pas la solution ultime à tout les problèmes, elle n’en reste pas moins non négligeable. La philosophie consiste à transformer fondamentalement votre vie sous tout ses aspects. Comme toute pratique apportant des résultats conséquents, cela prend du temps et de la réflexion; profitez de votre ataraxie stoïque !

 

French Corporate

Twitter
Visit Us
Facebook
Facebook
Instagram
Follow by Email
RSS
Fermer le menu
Aller à la barre d’outils