Marketing de Contenu

L’essentiel du Marketing de Contenu pour commencer à bâtir votre succès en ligne

Si le marketing est le nerf de la guerre, le marketing de contenu en est le centre névralgique.

À l’ère du digital, si vous ne diffusez pas de contenu en ligne vous êtes invisible aux yeux de votre marché cible.

D’ailleurs, si vous lisez ceci, c’est que vous en avez probablement conscience.

 

Le marketing de contenu s’implante parfaitement dans un paysage où le public émet une réticence face à la nature intrusive de publicité classique.

Dorénavant il représente une solution à la fois souple et incontournable permettant aux entrepreneurs d’atteindre leurs objectifs les plus ambitieux.

Il permet entre autres de :


⦁ Gagner des clients et augmenter les ventes

⦁ Réduire les coûts et les effets néfastes de la pression publicitaire

⦁ Construire l’image de marque fidélisant une audience et une clientèle à long terme

 

Par conséquent, une stratégie marketing efficace ne peut donc plus faire l’impasse sur la création de contenu.

En proposant aux utilisateurs un contenu pertinent et qualitatif, vous forgez votre réputation en ligne, créez une véritable communauté et ralliez des ambassadeurs à votre cause ou votre organisation.

Mais pas que…

Voici quelques statistiques qui mettent en lumière l’efficacité du marketing de contenu :

marketing de contenu infographie

Dans ce guide, vous accéderez à des informations utiles pour commencer à développer au sein de votre activité, une stratégie complète basée sur les principes fondamentaux du Marketing de Contenu.

Il s’adresse à toutes les personnes ambitieuses qui envisagent de lancer ou de booster leur activité en ligne.

Vous découvrirez notamment :

Ce qu’est le Marketing de Contenu
Les enjeux du Marketing de Contenu
Les fondations d’une stratégie de Marketing de Contenu
Comment élaborer un plan stratégique de contenu en 11 étapes
L’importance de l’e-mail marketing
Le rôle des réseaux sociaux
Ce qu’il vous reste à faire

Pas le temps de tout lire maintenant ?

Téléchargez ce guide au format PDF

Qu'est-ce que le Marketing de Contenu ?

Le marketing de contenu est une approche de marketing stratégique axée sur la création et la distribution de contenu précieux, pertinent et cohérent pour attirer puis fidéliser un public clairement défini, afin de générer une action client rentable pour les deux partis.

Autrement dit, vos clients ne se soucient pas de vous, de votre marque, de vos produits ou de vos services. Ils se soucient d’eux-mêmes, de leurs envies et de leurs besoins.

Le marketing de contenu consiste à créer des contenus qui intéressent, voir qui passionnent vos clients afin qu’ils prêtent finalement attention à vous, à votre marque.

Fondamentalement, le marketing de contenu est pour une marque, l’art de communiquer avec son audience et ses clients sans pression commerciale.

Quels sont les enjeux du Marketing de Contenu ?

Sans contenus, vous n’existez pas sur la toile.

Le marketing de contenu est aujourd’hui primordial, non seulement parce qu’il contribue à créer un climat de confiance, à générer des leads et à fidéliser la clientèle mais aussi parce qu’il est devenu la nouvelle norme du côté des consommateurs.

Ancré dans la culture populaire, il sert à faire évoluer ce que les clients attendent des marques avec lesquelles ils interagissent.

Nous avons tous une affinité avec certaines marques en particulier.

Quelle marque de voyage, de mode ou même de gastronomie peut exister aujourd’hui sans une page Instagram animée, des vidéos et quelques campagnes d’influence ?

 

Les trois principaux champs d’application du marketing de contenu sont :

1. Le SEO : votre référencement naturel sur les moteurs de recherches

2. Les réseaux sociaux : votre activité sur les canaux où se trouve votre public

3. Les campagnes mailing : votre liste email à laquelle vos prospects souscrivent dans le but de recevoir des contenus exclusifs et des offres promotionnelles

 

Le marketing de contenu peut vous aider à :

⦁ Avoir plus de trafic sur votre site

⦁ Obtenir plus de prospects qualifiés

⦁ Augmenter vos revenus grâce à votre stratégie de marketing de contenu

⦁ Réduire vos coûts de marketing, car votre contenu devient plus efficace

⦁ Améliorer la perception de votre entreprise pour gagner en notoriété et être perçu comme un acteur majeur de votre industrie

 

Votre public et vos prospects utilisent les réseaux sociaux, cliquent sur des liens, lisent des blogs, regardent des vidéos, écoutent des podcasts, s’abonnent à des listes email et partagent les contenus qui les intéressent avec leurs amis.

Pourtant, bien qu’elles aient un site ou un réseau social, 63% des entreprises n’ont aucune stratégie de marketing de contenu.

Soit une majorité de professionnels qui perdent du terrain face à leurs concurrents, qui eux sont opérationnels.

 

C’est d’ailleurs, sans surprises, que les entreprises appliquant une stratégie de contenu voient leurs efforts marketing couronnés de succès.

Car faire du business sans stratégie est comme jouer à la roulette russe.

C’est probablement pourquoi un pourcentage similaire (64%) déclarent qu’apprendre à élaborer une stratégie de contenu est l’un de leurs besoins éducatifs les plus importants.

 

Voici encore quelques chiffres concernant l’importance du marketing de contenu :

47% des acheteurs B2B consomment de trois à cinq éléments de contenu avant de contacter un vendeur (source: Curata).

60% des gens sont inspirés par la recherche d’un produit après avoir lu du contenu à ce sujet (source: Demand Metric).

⦁ Le chiffre d’affaires des services de marketing de contenu atteignait 26,5 milliards de dollars en 2014, contre 50 milliards de dollars en 2019 (source: Statista).


Voici quelques idées reçues courantes chez les propriétaires d’entreprise qui n’impliquent pas le contenu dans leur stratégie marketing :

« Je n’y connais rien en marketing de contenu alors je n’en fait pas. »

« Je n’ai pas le temps de créer du contenu. »

« Je dois consolider mes systèmes et processus métier avant d’investir encore plus dans mon marketing. »

 

La vérité est qu’ils ne sont tout simplement pas assez informés sur le sujet, car négliger le marketing de contenu est plus risqué que d’y investir.

En toute franchise, il ne s’agit pas une solution simple et rapide, mais d’un challenge pour ceux qui souhaitent bâtir quelque chose de durable.

La mise en place d’un processus de création de contenu efficace propulsera votre entreprise et renforcera votre statut d’expert.


Pour augmenter considérablement les résultats de votre investissement dans le marketing de contenu, vous devez simplement apprendre puis implémenter ses principes.

À présent, je vous propose d’entrer dans le vif du sujet.

Les fondations d’une stratégie de Marketing de Contenu

Pour être efficace, une stratégie de Marketing de Contenu doit reposer sur quatre piliers : le positionnement, la valeur des « Owned Media », l’étude de cas, et le plan stratégique.

Voyons pourquoi ces éléments sont essentiels et comment vous pouvez les mettre en œuvre.

Fondations-marketing-de-contenu

1. Le positionnement

En définissant clairement le positionnement de votre entreprise, vous serez en mesure d’offrir à votre audience une expérience utilisateur cohérente et de développer une excellente image de marque sur tous vos canaux de diffusion.

 

Voici une série de questions qui vous aideront à déterminer votre positionnement sur le marché :

⦁ Qui sont mes clients existants et potentiels ?

⦁ Quel type d’expérience recherchent-ils ?

⦁ Quelle est la valeur unique de ma marque ?

⦁ À quels problèmes mon produit apporte-t-il une solution ?

⦁ Comment mes principaux concurrents commercialisent-ils leurs marques ?

⦁ Pourquoi les clients devraient-ils choisir ma marque plutôt qu’une autre ?

⦁ Comment puis-je mettre en valeur la personnalité de ma marque ?

2. La valeur qu’offrent vos Owned Media

Les Owned Media, sont les médias détenus ou entièrement contrôlés par la marque, tels que les sites, les blogs et les comptes sociaux.

Ceux-ci aident à créer une audience de niche, fonder une communauté autour de la marque et d’établir des connexions à long terme.

Afin de vous distinguer en tant qu’éditeur de contenu, il vous faut définir la valeur qu’offrent vos Owned Media.

 

Demandez-vous :

⦁ Quelle valeur unique apporte mon contenu à mon audience ?

⦁ Comment est-ce que je démarque des autres créateurs de contenu ?

⦁ Pourquoi les utilisateurs devraient s’abonner à mes canaux de contenu ?

 

Pour commencer, menez des recherches au sujet de votre audience afin d’identifier le type d’informations qui l’intéresse et les formats qu’elle préfère.

Puis, analysez les stratégies de contenu de vos concurrents pour mieux positionner votre ligne éditoriale.

Sachant que le but n’est pas d’être en compétition, mais d’être différent.

En établissant une cohérence entre le ton que vous donnez à votre entreprise et l’image que vous souhaitez renvoyer, vous construisez une identité qui permet au public de vous distinguer de vos concurrents.

3. L’étude de cas

En plus d’offrir de la valeur à votre audience, une stratégie de contenu efficace doit être pensée pour le long terme.

Car, en plus d’attirer de nouveaux abonnés, votre marketing de contenu doit aussi faire avancer votre entreprise.

Vous devez avoir une vue d’ensemble du processus, afin d’assembler au mieux les pièces du puzzle à chaque étape de votre croissance.

Quels résultats visez-vous et quelles ressources devrez-vous investir pour mener votre projet à bien ?

Une étude de cas détaillée vous permettra de clarifier les aspects importants ( risques, solutions, coûts, bénéfices et actions à effectué) à inclure dans votre plan stratégique.

4. Le plan stratégique

Avoir un plan vous assure de vous concentrer sur vos objectifs et sur la façon dont votre stratégie de contenu vous aidera à les atteindre.

Votre plan stratégique doit, entre autres, vous aider à connaitre l’audience que vous devez toucher, la façon dont vous allez lui fournir votre contenu, ainsi que la manière dont vous comptez atteindre et mesurer vos objectifs.

Élaborer un plan stratégique de contenu en 11 étapes

Il y a deux grandes étapes entre le point de départ et le point d’arrivée :


La 1ère, c’est d’avoir un plan.

La 2nde, c’est de suivre le plan.


Tout ce qui se situe entre les deux, ce sont les expériences que vous devrez vivre pour arriver à destination.

Avec cette feuille de route, vous serez en mesure de vous concentrer sur les priorités de votre activité, d’anticiper les potentiels obstacles et d’optimiser l’usage de vos ressources.

Sans plus attendre, découvrons les onze étapes qui vous aideront à mettre en œuvre votre plan stratégique de contenu.

Étape 1 : Définissez votre but

Vous ne risquez pas d’atteindre vos objectifs commerciaux si vous n’avez pas un but qui vous maintient sur la bonne voie.

En sachant où vous allez, vous dirigez efficacement vos efforts vers ce que vous projetez d’accomplir.

Votre but est votre grande idée, il représente à la fois, la raison d’être de votre entreprise et la contribution que vous apportez au public par son biais.

C’est le point de rencontre entre le marché et vos aspirations profondes.

 

Si vous n’avez pas encore bien définit la mission de votre entreprise, essayez cette formule :

Nous fournissons aux [public cible] du [type de contenu] pour les aider [objectifs commerciaux].

Exemple : Nous fournissons aux entrepreneurs cherchant à se développer sur le Web, des conseils pratiques en marketing digital pour les aider à propulser leur activité.

 

Cette étape devrait notamment vous aider à mieux comprendre ce qui distingue l’expérience de contenu de votre marque, de celle de vos concurrents.

De plus, lorsque vous définissez votre but et l’écrivez, cela vous permet d’avoir une meilleure vue d’ensemble du chemin à parcourir.

Vous pouvez également y revenir une fois par an pour vous assurez que vous êtes toujours aligné avec, ou le redéfinir si nécessaire.

 

Un dernier point.

Vous aurez une plus grande marge de manœuvre pour tester vos idées si vous êtes une petite entreprise ou encore peu connu sur le web. Donc plus tôt vous élaborerez votre plan, mieux ce sera.

Vous avez la liberté de faire ces choix au début, lorsqu’ils sont gratuits, rapides et faciles. Pas plus tard, quand vous aurez pris des engagements envers autrui et vous-même.

Étape 2 : Fixez-vous des objectifs

Si vous savez où vous allez, la suite n’est que persévérance.

Une fois que vous avez définit votre but (vision & mission), fixez-vous des objectifs que votre stratégie de contenu vous aidera à atteindre.

Prenez en compte vos points forts, vos prédispositions grâce auxquelles vous pourrez vous démarquer.

 

Vos objectifs doivent intégrer : votre public cible, le ton de votre marque ainsi que le type de contenus que vous utiliserez pour les atteindre et l’avantage qu’ils obtiendront.

Et bien sûr, vous devez savoir pourquoi vous créez du contenu afin de tenir le cap tout au long du processus.

L’usage courant fait de la création de contenu couvre ses aspects :

 

⦁ Accueil du prospect

⦁ Éducation à la clientèle

⦁ Liste des offres de construction

⦁ Efforts de marketing et de copywriting

⦁ Implémentation sur les réseaux sociaux

⦁ Diversification des flux de revenus

⦁ Création de systèmes pour gagner en liberté

 

Si vous avez déjà une idée claire de ce que vous voulez, ces pistes vous permettront de peaufiner vos objectifs.

D’autre part, afin de garder une vision claire de vos objectifs, ordonnez-les de façon hiérarchique et assurez-vous que chaque élément de contenu contribue à leur réalisation.

Comme si vous construisez un pont de briques, et que chaque brique posée est une victoire vous rapprochant de votre but.

 

Retenez que le marketing de contenu doit s’inscrire dans la stratégie marketing globale de votre entreprise.

Par conséquent, les objectifs stratégiques à long terme doivent servir de lignes directrices aux objectifs opérationnels spécifiques.

 

Méthodes pour bien fixer vos objectifs


Pour définir vos objectifs, vous pourriez avoir l’habitude d’employer des méthodes traditionnelles, telles que la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et Temporellement défini).

Servez-vous de cette méthode pour trouvez votre océan bleu – un endroit où vous n’avez pas à lutter contre vos concurrents directs, car vous faites la différence.

Quiconque connaît son but, ses points forts et ses objectifs, en étant suffisamment spécifique, peut se distinguer même dans un marché saturé.

 

Néanmoins, si vous progressez dans un environnement en constante évolution et que vous souhaitez gagner en flexibilité, vous pouvez utiliser la méthode CLEAR en complément.

Avec la méthode CLEAR, vos objectifs sont évalués selon leur qualité intrinsèque :


Collaboratif : un objectif qui encourage le travail d’équipe

Limité : en volume comme en durée

Émotionnel : un objectif capable de vous inspirer et de vous motiver

Appréciable : un objectif mesurable qui peut être divisé en plus petits objectifs

Rectifiable : un objectif qui peut être redéfini en fonction des circonstances et de vos besoins

 

De même, si vous estimez que les KPI (Indicateurs Clés de Performance) sont trop techniques ou ont un champ d’application limité, vous pouvez opter pour les OKR (objectifs et résultats clés) et ainsi privilégier une approche plus flexible de vos objectifs :

 

⦁ Faites de chaque objectif un défi

⦁ Mesurez la progression de vos objectifs à l’aide d’indicateurs (0 à 100%)

⦁ Rendez vos objectifs collaboratifs et transparents

⦁ Évaluez les résultats en tenant compte de l’évolution des circonstances

⦁ Ajustez un objectif s’il n’est plus pertinent

 

Grâce à cette approche, vous pouvez viser des résultats ambitieux, en vous fixant des scores pour chaque petit objectif est atteint.

Particulièrement intéressant pour les structures disposants d’équipes, les indicateurs de progression permettent aux membres de voir dans quelle mesure chaque objectif est atteignable et de savoir où il en sont.

Contrairement aux KPI, qui ne peuvent être réinitialisés qu’une fois par trimestre.

Les objectifs OKR peuvent être mis à jour à tout moment si les circonstances changent.

De cette façon, vous ne perdez pas de temps à travailler sur des objectifs qui ont perdu en pertinence.

Étape 3 : Identifiez votre public cible

Le succès d’une entreprise est proportionnelle à la compréhension de son public cible.

Pour que votre stratégie fasse mouche, il est nécessaire d’adresser votre contenu aux bonnes personnes.

Sans savoir qui constitue votre public cible et ce qu’ils souhaitent accomplir, vous ne pouvez pas leur partager de contenu pertinent, ni les aider à atteindre leur objectifs grâce à vos produits et services.

 

Votre public cible est constitué de personnes dont le style de vie, les centres d’intérêts, les problèmes, les besoins et d’autres caractéristiques essentielles diffèrent.

Raison pour laquelle celui-ci doit être segmenté en divers profils distincts, dit persona/avatar ou personnalité d’acheteur.

L’avatar est une représentation semi-fictive de votre client idéal dotée d’attributs, de caractéristiques sociales et psychologiques, qui représente un groupe cible.

 

En comprenant à un niveau profond les défis qu’il rencontre, vous serez en mesure de personnalisé le parcours client pour lui offrir la meilleure expérience possible et par extension, lui permettre d’atteindre le résultat qu’il vise.

Non seulement ce processus permet de définir les différents profils de votre public, d’adapter les aspects clés de votre marketing de contenu, de vos ventes et votre support pour une plus grande efficacité.

Mais également de :

 

⦁ Développer une compréhension empathique de votre cible

⦁ Savoir quels types de contenus et sujets sont les plus pertinents à aborder

⦁ Utiliser une communication adaptée pour mieux transmettre le message

⦁ Avoir une idée claire des problèmes que souhaitent résoudre vos prospects

⦁ Proposer des offres et services qui répondent parfaitement à leurs besoins

 

La première étape consiste à comprendre les données démographiques et psycho-graphiques de votre public idéal.

Ce sont les traits quantitatifs, ou des choses que vous pouvez vraiment creuser et mesurer.

La psychographie est ce que nous ne pouvons pas mesurer. Des attributs tels que l’attitude, les systèmes de croyances, les valeurs et les intérêts.

 

Ainsi, dans votre exemple de direction, vous pourriez aller plus loin et dire que votre contenu s’adresse aux cadres qui souhaitent passer à la vitesse supérieure, mais ne trouvent pas le moyen.

Concrètement, le meilleur moyen de créer votre avatar est d’interroger directement les personnes concernées.

Pour cela deux approches s’offrent à vous : les questionnaires en ligne pour les prospects, et les entretiens (téléphonique, visio, direct) pour les clients.

 

Voici les principales informations à récolter en posant des questions ouvertes :

 

1. Profil sociologique

-Homme ou femme
-Âge
-État matrimonial
-Cursus scolaire
-Parcours professionnel
-Centres d’intérêts

 

2. Profil professionnel

-Secteur d’activité
-Type de société
-La typologie de personne (senior, junior)
-Journée-type
-Degré d’expertise requise pour exercer à son poste
-Niveau de décision

 

3. Lien avec votre entreprise

-Comment il a entendu parler de vous
-Sa première impression de vous
-Ce qui l’a amené a explorer vos offres et services
-Quelle était sa principale préoccupation concernant son achat chez vous
-Les 3 mots qu’il utiliserai pour décrire votre entreprise

 

4. Informations spécifiques

-Ses valeurs et ses principaux objectifs
-Ses défis et ses peurs
-Quelles stratégies applique-t-il
-Quels outils utilise-t-il

 

5. Sources d’information

-Comment s’informe-t-il
-À quelle fréquence consulte t-il ses mails
-Quelles sont ses influences (personnalités, livres…)
-Quels sites / blogs consulte-t-il
-Son usage des réseaux sociaux

 

Admettons que votre avatar soit une mère au foyer âgée d’une trentaine d’années, ses besoins seront bien différents de ceux d’un homme célibataire âgé d’environ 50 ans qui approche de la fin de sa carrière en entreprise.

Plus votre avatar est précis, mieux vous comprenez votre prospect et êtes en mesure de répondre à ses attentes.

Nous verrons comment appliquer les données de l’avatar dans la stratégie de contenu à partir l’étape 8.

 

Bien que définir votre avatar client soit crucial d’un point de vue marketing, n’omettez pas le fait que votre audience n’est pas uniquement composée d’acheteurs.

Elle comprend une majorité de personnes qui commencent seulement à interagir avec votre marque et qui n’envisagent pas encore d’effectuer un achat.

Il vous faut alors utiliser le marketing de contenu dans le cadre d’un équilibre information/divertissement, afin de pérenniser cette relation naissante.

La psychologie des ventes ne réside pas dans le produit ou le service mais dans la proximité humaine

Autrement dit vous cultivez un lien émotionnel, et l’expérience que vous leur faites vivre favorise les probabilités qu’ils achètent chez vous un jour, qu’ils participent à un de vos événements ou contribuent à la cause que vous défendez.

Quelque soit la finalité, il est essentiel de fournir un contenu de qualité qui intéresse vraiment vos prospects.

Et qui soit toujours plus pertinent au fur et à mesure qu’ils évoluent dans l’univers de votre marque.

 

Red Bull constitue un excellent exemple d’une marque qui crée du contenu pour une audience et non pour des acheteurs.

 

Les Owned Media de la marque ne sont pas centrés sur le produit, mais abordent des thèmes qui intéressent l’audience, tels que les sports extrêmes et les expériences uniques.

L’audience est facilement identifiable : ce sont des jeunes gens aventuriers, passionnés de sport et actifs dans la vie.

Ce contenu aide les consommateurs à s’identifier à la marque et développer une loyauté qui s’étend bien au-delà de leur boisson énergisante.

Red Bull Stratos
Projet Red Bull Stratos

 

Carte d’empathie

La carte d’empathie est un outil collaboratif qui vous permet de mieux comprendre votre audience cible.

Alexander Osterwalder et Yves Pigneur décrivent cette méthode dans leur livre Business Model Generation.

La carte d’empathie repose sur une approche holistique, elle est utilisée pour créer une compréhension commune des besoins de l’utilisateur et l’aider à la prise de décision.

Autrement dit, en vous mettant à la place de vos clients, en adoptant leur perspective et leur point de vue, vous pouvez prendre du recul et améliorer leur expérience en fonction de ce qu’ils pensent, ressentent, voient et entendent.

 

L’approche « Jobs to Be Done »

Complémentaire à la méthode précédente, l’approche « Jobs to Be Done » permet de comprendre les besoins de votre client et les raisons qui le poussent à utiliser votre produit, en vous mettant à sa place.

Faites le test et essayez de compléter la phrase suivante :

 

Quand je ___, c’est pourquoi je veux ___ , de cette manière, je pourrai ___.

 

⦁ « Quand je___ » correspond au problème de votre client potentiel.

⦁ « C’est pourquoi je veux___ » est la solution que vous pouvez lui apporter.

⦁ « De cette manière, je pourrai___ » correspond au besoin de votre prospect (l’état ou le résultat auquel il veut parvenir).

 

Par exemple : Quand je travaille, je prends trop de temps pour terminer toutes mes tâches, c’est pourquoi je veux trouver une solution qui m’aide à mieux gérer mon temps ; de cette manière, je pourrai me consacrer davantag à ma famille.

Ici, « une solution qui m’aide à mieux gérer mon temps » correspond à ce que vous vendez ; « plus de temps avec ma famille » est ce que votre client achète.

 

Gardez à l’esprit que votre prospect n’a pas besoin de votre produit en tant que tel, mais de ce que celui-ci représente.

Ce qu’il veut, c’est améliorer sa vie personnelle et professionnelle en trouvant des solutions à ses problèmes, ou simplement augmenter son niveau de vie.

Une fois que vous avez saisi le problème de votre prospect, la solution dont il a besoin et le résultat qu’il attend, vous pouvez élaborer du contenu convaincant qui transformera ce prospect en client, puis en ambassadeur de votre marque.

Ne cherchez pas de clients pour vos produits mais des produits pour vos clients. "
-Seth Godin

Étape 4 : Mettez en place votre système d'e-mail marketing

Que serait ce guide si on ne mentionnait pas le Graal du marketing ?

Vous avez défini votre but, fixé vos objectifs et identifié votre public, mais avant d’aller plus loin, il est recommandé de mettre en place votre système d’e-mail marketing.

On a beau faire les louanges des plateformes sociales, sauf que c’est sur la boîte de réception que se crée la véritable proximité entre une marque et son audience.

 

Plus important encore, c’est là que se font les vraies affaires.

Selon une étude de McKinsey, les taux de conversion du courrier électronique sont 40 fois supérieurs à ceux des réseaux sociaux.

Le marketing par e-mail est la pièce centrale du business en ligne, et le canal de conversions par excellence.

Il procure le retour sur investissement le plus élevé de tous les canaux marketing.

 

Un abonné à votre liste email équivaut à 1 000 followers sur vos réseaux sociaux.

À juste titre…

Les entreprises ont besoins de solutions permettant de maximiser leurs investissements, tout en atteignant leurs objectifs globaux.

 

Et en la matière, l’email marketing est incontestablement la plus rentable.

Une tendance ancrée dans l’économie du marché depuis près d’un demi siècle.

Chose qui n’est pas prête de changer si on en croit le dernier recensement de l’industrie établi par Econsultancy.

Pour la petite histoire, le premier e-mail marketing a été envoyé par Gary Thuerk en 1978.

Celui-ci a généré $13 millions de ventes, accompagné de quelques plaintes…

 

Oui, c’était du spam (courrier indésirable), mais resituons le contexte.

Thuerk, alors directeur chez Digital Equipement Corp., a envoyé son premier courrier électronique massif à 400 clients via Arpanet (ancêtre d’internet) dans l’espoir d’attirer l’attention sur de nouvelles machines informatiques.

Les quelques plaintes, venaient essentiellement du fait que les destinataires ne s’y attendaient pas : recevoir un message de vente directement dans leur boite de réception était totalement inédit.

 

Il avait néanmoins effectué un travail de ciblage avec les moyens de l’époque, lui évitant les complications.

La meilleure plainte venait d’un type qui a déclaré qu’il ne pouvait pas utiliser son ordinateur en arrivant au bureau, car le spam s’était emparé de tout l’espace disponible sur son disque dur.

Sans le savoir, ce coup de génie qui lui a valu le titre de « père du spam », en plus d’avoir totalement révolutionné nos habitudes de communication suite à l’introduction d’Internet.

Gary Thuerk inventeur de l'email marketing
Gary Thuerk brandissant fièrement son titre

 

Aujourd’hui les méthodes et les outils ont bien évolués, néanmoins l’e-mail marketing reste un incontournable pour quiconque souhaite propulser son affaire au niveau supérieur.

Pour cela, voici quelques règles d’or à prendre en compte :

 

Personnalisez vos messages : La personnalisation signifie d’utiliser les données du client pour vous adresser à lui, tel que son prénom et l’intérêt qu’il a manifester en rejoignant votre liste email.

Segmentez vos abonnées : La segmentation de votre base de données vous permet d’envoyé des campagnes ciblées, qui seront plus pertinentes pour une partie de vos abonnés plutôt qu’à l’ensemble.

Envoyez des mails responsives pour mobiles : En 2019 les ouvertures mobiles représentaient 46% de tous les mails ouverts, et ce chiffre est en hausse chaque année.

Effectuez des tests : Comme pour devenir expert dans un domaine, tester plusieurs variantes d’emails promotionnels est nécessaire afin de concevoir la version qui obtient d’excellents résultats.

Automatisez vos campagnes : C’est à cette étape que la segmentation prend tout son sens. L’automatisation est particulièrement précieuse pour présenter vos offres, services et événements aux bonnes personnes au bon moment.

 

Vous devrez également prendre soin de votre liste en adoptant une utilisation intelligente des deux principales catégories d’e-mails :

⦁ Les e-mails informatifs

⦁ Les e-mails transactionnels

 

Simplement parce que, lorsque nous confions notre précieuse adresse mail, c’est que quelque part nous avons envie de faire confiance à la personne se trouvant de l’autre côté.

Idéalement, 80% de vos mails devraient fournir de la valeur, et 20% devraient présenter vos produits et services.

Car le succès de vos campagnes et de votre image de marque dépend en grande partie de la valeur que vous offrez par mail, une valeur un cran au dessus de vos contenus publics.

Vos abonnés mail sont des privilégiés

Si vous voulez générer des revenus en ligne et développer un business florissant, vous avez besoin de l’e-mail marketing.

Il est impératif d’y consacrer votre attention et d’en faire une priorité stratégique, avant les réseaux sociaux, le référencement sur les moteurs de recherche ou la publicité.

Avec l’e-mail, vous alimentez une relation plus profonde et individuelle avec votre audience. Cela permet d’instaurer la proximité en étant plus personnel, et s’avère plus efficace que n’importe quel autre effort de marketing.

 

Qu’en est-il en terme de chiffres ?

 

⦁ Selon une étude récente du groupe Radicati, il devrait y avoir 4,2 milliards d’utilisateurs de messagerie en 2022 (contre 3,9 à l’heure actuelle), soit plus de que Facebook, Instagram et Twitter réunis.

⦁ Un e-mail génère en moyenne 38€ par euro dépensé.

81% des PME utilisent l’e-mail marketing comme principal canal d’acquisition de clients.

⦁ D’après une étude, 72 % des personnes interrogées préfèrent recevoir du contenu promotionnel par courriel, comparativement à 17 % sur les réseaux sociaux.

 

Maintenant il peut être tentant de suivre un tutoriel, de s’inscrire à un outil de mailing et de créer votre première campagne d’e-mail marketing.

Evidemment ce n’est pas si simple, avant de plonger dans la pratique il faut acquérir une excellente compréhension des fondements.

 

Fondements qui vous feront gagner du temps, de l’argent et vous éviterons certains dégâts irréversibles.

 

Il ne suffit pas d’obtenir des adresses mails pour que votre entreprise prospère sur le Web, vous devez surtout obtenir des adresses de prospects qualifiés qui seront enchantés d’investir en vous, vos produits et vos services.

Alors si vous souhaitez lever le voile sur le mythe de l’e-mail marketing et développer une compétence éprouvée…

Téléchargez votre guide pratique offert pour construire votre liste e-mail et obtenir vos 1 000 premiers abonnés qualifiés

Étape 5 : Déterminez les meilleurs canaux de contenu

D’incroyables opportunités se présentent à ceux qui sont au bon endroit au bon moment.

Au fur et à mesure que vous avancez dans ce processus, vous savez exactement où trouver votre public cible.

Et quel meilleur endroit que les réseaux sociaux ?

 

Si les gens ne connaissent pas votre entreprise et n’ont pas la possibilité d’interagir avec elle, ils ne peuvent pas devenir clients.

Vous avez donc besoin d’attirer un flux de trafic pour atteindre vos objectifs commerciaux.

Plus que tout autre canal, les réseaux sociaux sont le lieu idéal.

 

Ils occupent une place prépondérante dans nos vies et ce n’est pas prêt de changer de si tôt.

L’un des points clés d’une stratégie marketing consiste à connaître et comprendre notre client idéal, au point de concevoir une offre qui s’adresse directement à ses besoins et se vende toute seule.

Bien que les entreprises ont conscience des enjeux, elles ont parfois du mal à implémenter leur stratégie de marketing sur les réseaux sociaux.


Chaque plateforme a ses propres règles et se prête à un certain type de messages.

Ainsi, en comprenant les attentes de votre public vous pourrez bénéficier de leur énorme potentiel.

De surcroît, vous pourrez déterminer ceux qui conviennent le mieux à votre image de marque et sur lesquels vous concentrer.

 

Par exemple :

 

Facebook, totalisant plus de 2 milliards d’utilisateurs, reste une plateforme de choix. Bien que son algorithme puisse être un handicap en terme de référencement naturel (j’en parle plus loin), son extension Facebook manager est un outil puissant en terme de ciblage et de campagnes publicitaires, elle même servant à pilotes les promotions sur Instagram.

Instagram est une plateforme appropriée pour diffuser du contenu qui raconte une histoire capable de développer la notoriété de votre marque. Cette plateforme est aussi bien adaptée pour le B2B que le B2C, surtout dans des domaines possédant une forte culture visuelle tels que la mode, les voyages, ou simplement le style de vie.

 

YouTube est devenu le second moteur de recherche après Google. De plus, un milliard de personnes utilisent YouTube chaque jour pour visionner des vidéos. Il s’agit donc d’une plateforme incontournable pour quiconque souhaite intégrer le format vidéo à son activité, afin d’atteindre un public plus large.

LinkedIn, avec 400 millions de membres, est le leader incontesté du réseautage professionnel. Avec un usage judicieux, vous vous ferez remarquer par de nombreux clients potentiels et personnages d’influence de votre secteur.

 

Twitter, le lieu du débat ouvert, est aussi bien adapté pour les échanges professionnels que personnels. Le ton y est souvent ironique et décalé. La particularité de cette plateforme est qu’un tweet peu vite devenir viral et vous propulsé sur le devant de la scène du jour au lendemain.

Pinterest est le 2ème moteur de trafic en matière de réseaux sociaux (après Facebook). Les utilisateurs y collectent et partagent des médias visuels en fonction de leurs intérêts. Bien que peu d’entreprises l’utilise, elle permettrait de générer davantage de trafic et de ventes.

 

Snapchat quant à lui, est idéal pour les marques cherchant à atteindre génération du « millénaire », mais moins pertinent pour les marques qui visent une audience plus âgée, telle que la génération X ou les baby-boomers.

TikTok, qui a explosé de nulle part, est devenue l’une des applications les plus téléchargées au monde – avec plus de 1 milliard d’installations en 2019. Il s’agit d’une plateforme encourageant les « TikTokers » à produire de courtes vidéos. Elle pourrait probablement devenir la prochaine opportunité commerciale, c’est bien parti… affaire à suivre.

Social Trends France 2020
Chiffres 2020 du digital en France

Source : Hootsuite

 

La place qu’occupe le digital dans nos vies atteint encore de nouveaux sommets.

Dans le monde s’est plus de :

  • 4,54 milliards d’internautes, soit une augmentation de 7% depuis janvier 2019
  • 3,8 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux en janvier 2020, un chiffre qui a augmenté de 9% par rapport à l’an dernier
  • 5,19 milliards de personnes utilisent un téléphone portable, dont 124 millions supplémentaires sur un an

 

Pour rester en bonne position dans la course technologique, Hootsuite (avec un sondage réalisé auprès de 3 100 marketeurs) dévoile cinq grandes tendances à suivre en 2020.

 

1. Les marques établissent un équilibre entre l’engagement public et privé

2. Les employeurs occupent une place centrale dans un monde divisé

3. TikTok bouleverse les codes

4. Le marketing social et le marketing à la performance s’affrontent

5. Le fossé du social ROI se resserre

 

Pourtant, au-delà de ça, toute bonne stratégie de contenu pourrai tenir à l’application simultanée de deux principes :

  1. Des échanges réguliers visant à se faire connaître du consommateur afin de construire une relation de confiance
    2.Un appel à l’action bien pensé pour susciter une transaction

 

Gary Vaynerchuck, vétéran du marketing de contenu, a parfaitement illustrer ce concept dans son ouvrage Jab, Jab, Jab, Right Hook.

Portant sur la manière dont les marques personnelles et institutionnelles peuvent surmonter l’environnement bruyant des médias sociaux, avec un contenu créatif et percutant en amont de la vente.

Dans une interview, il explique avoir lui-même créer du contenu pendant 3 ans avant de lancer son premier produit.

Envisagez donc les réseaux sociaux comme un investissement à long terme dans le développement de votre marque.

 

Développez une stratégie omnicanale

En favorisant la communication omni-canale, vous augmentez les probabilités que votre audience garde votre marque à l’esprit.

Si vous présentez le message et les objectifs de votre marque sur divers canaux, votre audience aura une image claire de qui vous êtes et de ce que vous avez à offrir.

Pour se faire, nuancez votre communication en fonction des plateformes tout en prêtant attention à la cohérence.

 

Prudence toutefois, car qui court deux lièvres à la fois n’en attrape aucun.

 

En effet, lorsque vous démarrez il est préférable de vous concentrer sur un canal en adéquation avec votre marque, votre stratégie et vos ressources.

Ce qui permet de bien le maîtriser et de vous y établir, plutôt que tenter de tout faire en même temps.

J’ai personnellement fait cette erreur à mes débuts.

Erreur dont j’ai appris, qui m’a permit de mieux me positionner sur Instagram.

 

Une fois bien établi sur un canal, vous pouvez vous déployer sur plusieurs fronts.

Idéalement, en optant pour une stratégie 70/30.

Soit, 70% d’efforts sur un canal principal et 30% répartis sur deux à trois canaux secondaires.

 

Quels que soient la taille et le profil de votre entreprise, les réseaux sociaux sont un formidable levier d’expansion.

Avec plus de 3 milliards d’utilisateurs actifs il serait dommage de passer à côté d’une telle opportunité.

Apprendre à exploiter correctement ses plateformes vous apportera un avantage compétitif sur vos concurrents qui considèrent encore les réseaux sociaux comme des outils de divertissement.

 

Or, ce sont de loin les plus grands fournisseurs d’espace publicitaire.

 

Le marketing de contenu sur les réseaux sociaux est surtout une question de bonnes pratiques plutôt que de budget.

Seul votre investissement personnel, en termes d’efforts et de temps, jouera en votre faveur.

À une époque où les pratiques sur les réseaux sociaux évoluent au gré des tendances, vous devrez mettre en œuvre une stratégie marketing efficace et flexible pour réussir dans cet axe de développement.

 

Vous trouverez dans ce guide toutes les pratiques avancées dont vous aurez besoin pour accélérer votre croissance sur les réseaux sociaux.

Téléchargez votre guide pratique offert pour élaborer une stratégie sociale gagnante et commencer à bâtir votre empire digital

Étape 6 : Dressez un plan éditorial

Muni d’un bon plan, atteindre ses objectifs n’est plus qu’une formalité.

La planification de votre contenu vous permet d’organiser vos ressources de manière appropriée, de mieux évaluer la pertinence de certaines tâches et d’agir en conséquence.

 

Établissez vos priorités

Lorsque vous planifiez vos actions, il est essentiel d’établir vos priorités.

Pour ce faire, vous pouvez vous aider de la méthode One Thing afin d’identifier les tâches les plus importantes et celle que vous pouvez réaliser le plus facilement.

Cette approche vous permet d’éviter de nombreuses failles d’organisation, et d’entreprendre des actions toujours orientées vers les réalisations prioritaires.

 

Trouvez les meilleurs mots clés

35 % de tout le trafic des sites Web proviennent de la recherche organique.

C’est pourquoi vous ne devriez pas négliger l’optimisation de vos contenus grâce au SEO, pour les moteurs de recherche.

Le moment venu de créer votre contenu, vous pouvez utiliser l’outil Google Keyword Planner pour vous assurer qu’il soit calibré pour la recherche organique.

Google Keyword Planner recherche

 

Choisissez des sujets pertinents

Trouvez des sujets pertinents qui susciteront l’intérêt de votre audience à mesure qu’elle progresse sur le parcours client.

Je vous recommande l’outil Google Trends, utilisé par de nombreux professionnels du marketing.

En plus de vous fournir les tendances actuelles dans votre thématique, il vous aide à choisir les meilleurs mots clés pour améliorer votre référencement et augmenter votre trafic organique.

Google Trends mot clé

 

Une fois que vous avez lister les sujets dont vous traiterez et déterminé les formats adaptés à vos éléments de contenu, vous pourrez organiser vos tâches à l’aide d’un calendrier éditorial.

De cette façon, il vous sera plus facile de mesurer vos performances tout en gardant un œil sur les délais à tenir.

 

Organisez vos tâches à l’aide d’un calendrier éditorial

L’outil Google Agenda vous offre toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin pour programmer vos tâches, vos événements, suivre votre progression et simplifier la communication des équipes lors de la conception du contenu.

Google Agenda gestion

 

Toutes les solutions mentionnés sont gratuites et remplissent parfaitement leurs fonctions de base.

Si toutefois vous souhaitez opérer à un niveau supérieur, il existe des outils plus puissants, avec des plans de facturation adaptés à toutes les bourses.

Étape 7 : Effectuez une mise à niveau de votre contenu

Tout projet arrive à un stade, où il est opportun d’effectuer une mise à niveau afin d’enclencher la vitesse, ou revoir son itinéraire.

Cette étape vous sera particulièrement utile si vous avez déjà une base conséquente de contenus.

Et si ils plaisent, cela vous évitera de gaspiller de l’énergie en cherchant à réinventer la roue.

 

Quel type de contenu attire votre audience ? Quel contenu produit les meilleurs résultats ? Que devriez-vous améliorer ?

 

Si vous avez fait le tour des sujets de votre thématique, vous pourrez trouvez un nouvel angle d’approche ou aborder des points que vous n’avez pas couvert en profondeur.

L’idée ici, est de faire l’inventaire de vos contenus et définir ceux qui peuvent être améliorés, mis à jour ou réutilisés sous un autre format.

Parmi les moyens simples de reconditionner du contenu, vous pouvez :

 

⦁ Transformer un article en vidéo (et vice-versa), en podcast, en infographies ou en contenus pour les réseaux sociaux

⦁ Scinder un long article ou une longue vidéo en segments plus courts que vous pouvez publier sous la forme de mini-séries

⦁ Rassembler des éléments de contenu courts pour créer un ebook ou un article plus long

 

Or, il ne s’agit pas uniquement de changer de format, une revisite implique parfois de donner une toute nouvelle direction à votre marketing de contenu.

La seule chose qui ne doit pas changer est votre créneau.

Par exemple, si vous tenez un blog sur la finance, vos contenus peuvent portés sur les :

 

⦁ Trucs et astuces de finances personnelles

⦁ Interviews et récits de personnes ayant atteint la liberté financière

⦁ Nouvelles de l’industrie et ce que cela signifie pour vous

 

Il serait donc imprudent de commencer à publier du contenu sur vos meilleures recettes de pâtisserie.

Posez-vous les bonnes questions.

Vos contenus parlent-ils à votre public et vous aident-ils à atteindre vos objectifs ?

Si non, pouvez-vous les mettre à jour, les changer ou devriez-vous simplement les supprimer ?

 

Rien n’est une fin en soi, si le plan ne fonctionne pas, changez le plan pas le but.

Étape 8 : Planifiez la création de contenu

Si j'avais 6 heures pour abattre un arbre, je passerai les 4 premières heures à affûter ma hache. "
-Abraham Lincoln

Avant d’entamer l’étape de création, réfléchissez à la manière dont chaque élément interagit dans le puzzle.

Assurez-vous que votre contenu s’intègre au processus de votre entonnoir (ou tunnel de vente), en accord avec le cycle de maturation du client.

Voici comment le marketing de contenu s’intègre à l’entonnoir de base :

 

1. Reconnaissance du problème

La phase de sensibilisation : Ici, le contenu est normalement centré sur des questions que vos abonnés, qui se trouvent en haut de l’entonnoir de vente, se posent à mesure qu’ils se rendent compte de leur problème ou de leur besoin. Il peut également s’agir de contenu qui raconte l’histoire de votre marque, soit qui éduque, informe ou divertit votre audience.

 

2. Recherche d’informations

La phase d’éducation : Cette phase, dans le processus de décision, consiste à rassembler toutes les informations disponibles sur les solutions possibles. En effet, avant d’acheter le consommateur cherche toujours des informations concernant les avantages, les fonctionnalités, les prix, etc. Votre rôle, à ce moment, est de l’accompagné à l’aide d’un contenu éducatif qui lui fourni les bonnes informations.

 

3. Évaluation alternative

La phase d’évaluation : À ce stade, vos prospects veulent en savoir plus. Expliquez-leur pourquoi ils ont besoin de votre aide pour surmonter leur problème et comment d’autres avant eux ont résolu des problèmes similaires. Votre contenu doit aider vos les aider à comprendre pourquoi ils devraient choisir votre marque. Dites-leur ce qu’ils devraient faire à présent.

 

4. Achat

La phase de décision : Mettez en avant les différentes manières dont vos leads peuvent tirer le meilleur parti de votre produit ou service, et les résultats qu’ils obtiendrons. Recourez à des contenus qui illustrent votre expertise et les valeurs de votre entreprise.

 

5. Après l’achat

La phase de fidélisation et de recommandation : C’est après la vente que des liens plus profonds se tissent, ici votre contenu illustre les particularités de votre marque qui transformeront vos clients en ambassadeurs, comme les qualités et valeurs personnelles qu’on apprécie chez un ami. Donnez leur également des réductions sur vos nouvelles offres, organisez des événement privés et d’autres avantages privilégiés.

Cercle de conversion

 

Il existe un modèle similaire en 3 phases :

ToFu (Top of the Funnel) se concentre sur la notoriété de la marque et le trafic sur le site. Le contenu du ToFu attire l’attention, sensibilise et diverti.

MoFu (Middle of the Funnel) se concentre sur la génération et la transformation des abonnés en prospects. Le contenu du MoFu éduque de manière approfondie.

BoFu (Bottom of the Funnel) se concentre sur la conversion du prospect en client. Le contenu du BoFu est personnalisé en fonction des données de l’avatar.

 

Communiquez sur les valeurs de votre entreprise.

Les prospects peuvent être attirés par l’idée du produit, et les clients peuvent apprécier le produit.

Mais ce que tous apprécient, en particulier les ambassadeurs, ce sont les valeurs derrière le produit.

 

Note : Ce point est abordé plus en détail dans le guide pratique sur les réseaux sociaux.

Étape 9 : Créez un contenu précieux

Les choses évoluent et vous êtes en droit de vous demander si le blogging, lancer une chaîne Youtube, ou si la création de contenu de manière générale est vraiment pertinente.

Eh bien ça dépend de vous, puisque l’unique condition pour obtenir des résultats satisfaisants est de créer un contenu qui vaut la peine d’être lu ou visionner.

La vérité est qu’il est plus difficile de se démarquer aujourd’hui sur le net qu’il y a 5 ou 10 ans.

 

Désormais il faut placer la barre plus haut.

Quelque soit la thématique, tout a déjà été dit, donc l’enjeu actuel est de faire mieux que ce qui existe déjà avec votre propre style.

D’où l’intérêt de ne manquer aucune étape dans l’élaboration de votre plan stratégique.

 

À ce stade du processus, vous devriez avoir quelques idées de contenus qui cochent toutes les cases.

Il est temps de faire opérer la magie.

Vos contenus doivent être pensés pour avoir un impact, ils doivent contribuer à une cause plus grande que vous-même

La forme n’est pas le plus important, ce qui l’est c’est le fond et le message que vous transmettez.

Votre contenu doit être suffisamment utile, informatif et attrayant, pour que les destinataires aient envie de l’enregistrer et de le partager à leur entourage.

 

Voici quelques notions fondamentales qui vous aiderons à créer un contenu précieux :

 

Recherches – La phase de recherches est indispensable à la création d’un bon contenu. Trouvez ce qui se fait déjà et tentez de faire mieux à tous les niveaux : longueur, design, qualité des informations… Incluez dans votre contenu des données fiables et mises à jour, avec quelques sources qui serviront à renforcer sa crédibilité et par extension, votre propre autorité.

 

Titre – Sachez que 80% des gens lisent le titre d’un contenu et que seulement 20% cliquent dessus pour lire la suite. Si vous ne cliquez que sur des choses qui attirent votre attention en faisant défiler le fil d’actualité, c’est aussi le cas de votre audience.

 

Visuel – Sélectionnez une image efficace. Un bon visuel a le même effet qu’un bon titre, et apporte au contenu environ 18% de clics en plus.

 

Accroche – Même après que les internautes aient cliqué sur votre contenu, seuls la moitié le liront dans son intégralité. Raison pour laquelle vous devez faire une entrée remarquable qui donne envie d’en découvrir davantage.

 

Votre accroche peut être :

⦁ Un idée audacieuse qu’ils n’ont pas entendus auparavant
⦁ Une question directe qui résonne avec le lecteur
⦁ Une référence d’actualité

 

Histoire – Les faits racontent, les histoires se vendent. Nous aimons les histoires parce qu’elles ont une forte empreinte culturelle, elle créent un lien interpersonnel basé sur l’empathie, comme autrefois où les tribus se réunissaient autour d’un feu de camp pour partager des contes .

 

Structure – À moins que vous mettiez au point une nouvelle méthode de torture, ne forcez pas votre auditoire à lire un article de 3 000 mots sans en-têtes, sans images, sans puces, ni paragraphes.

 

Appel à l’action – Après qu’ils aient consommer l’intégralité de votre contenu, vous devez leur indiquer quoi faire ensuite. Concluez par un appel à l’action clair, comme le classique « Inscrivez-vous à notre newsletter ».

Les bons artistes copient, les grands artistes volent. "

Comment interpréter cette citation de Picasso ?

Voyez-vous, le mimétisme est l’un des principaux mécanisme d’apprentissage de l’être humain.

Toute forme de créativité a toujours émanée d’une source d’influence extérieure.

 

L’inspiration est, par définition, le fruit d’une influence inconsciente.

Autrement dit, les génies eux-mêmes ne créent pas à partir du néant…

Mais à partir de leur propre prisme de perception.

 

Là où je souhaite en venir c’est que pour réveiller le génie qui sommeille en vous, inspirez-vous de ce qui se fait de mieux.

Puis faites-en une meilleure version, quelque chose d’original qui vous ressemble.

Pensez à la manière de refléter la personnalité de votre marque avec un contenu qui s’aligne aux attentes de votre public cible.

 

Ces contenus doivent s’inscrire dans votre stratégie globale en étant reliés à des contenus de type « piliers », qui représentent le meilleur de votre activité. 

Ils sont suffisamment complet pour recouvrir tous les aspects d’une thématique, sans entrer dans tous les détails.

Servant alors de socle auquel vous connectez vos contenus précieux.

 

Astuce : Créez plusieurs micros contenus de valeur pour vos réseaux sociaux à partir de votre contenu précieux.

Si vous vous y prenez bien vous obtiendrez un rendement minimum de 10 pour 1, soit une dizaines de micros contenus qui alimentent votre stratégie en y investissant peu de temp.

 

Stratégie du 3 en 1

Très courante chez les gourous du marketing, cette combinaison gagnante consiste à établir votre expertise à partir de contenus PREMIUMS.

En effet, certains contenus sont plus importants que d’autres, et donc requièrent un investissement plus important.

Cette stratégie s’exécute en 3 phases :

 

1. Tenir un site avec une section blog pour les contenus approfondies ou une chaîne Youtube

2. Publier un livre qui condense vos connaissances et expériences

3. Intervenir comme expert lors d’événements

 

Concernant l’écriture, il n’est pas nécessaire de posséder la plus belle des plumes puisque votre livre n’a pas vocation à faire de vous un écrivain ou de vous enrichir, mais à asseoir votre légitimité.

Parce que contrairement à tout autre type de contenu, écrire un livre est un projet colossal.

Évidemment cette stratégie est optionnelle mais non négligeable, car elle vous confère une aura d’expert de votre domaine.

 

D’autant plus que vous fournissez une énorme valeur à votre public cible, en apportant des réponses aux questions qu’ils se posent.

 

Si vous êtes doué à l’écrit, écrivez.

Si vous êtes un bon orateur, parlez.

Si vous êtes un bon intervieweur, interviewez.

 

Mais par dessus tout, privilégiez toujours la qualité à la quantité.

Mieux vaut publié un contenu épique une fois par mois qu’un contenu médiocre au quotidien.

Il s’agit d’un investissement personnel qui tôt ou tard, portera ses fruits.

 

Car se distinguer de la concurrence a un prix.

Les meilleurs contenus font vibrer, sourire, frémir.

Ils suscitent la révolte, la joie, la fascination ou la tristesse, mais ne laissent jamais indifférent.

Étape 10 : Distribuez votre contenu

Vous avez réaliser le gros du travail, il ne manque plus que les dernières touches.

Comme nous l’avons vu, le développement des Owned Media est un élément fondamental du marketing de contenu.

Les Earned Media (présence gratuite sur différents médias) et les Paid Media (visibilité que vous achetez), sont tout aussi essentiels pour une stratégie optimale de distribution de contenu.

Dans l’infographie suivante, vous pouvez voir comment les Owned Media, Earned Media et Paid Media peuvent être combinés :

Canaux de distribution

 

Exploitez les trois familles de médias conjointement si vous souhaitez rendre votre marque incontournable.

Les forces de chaque média se complètent et se compensent, vous offrant un plus large horizon de déploiement.

De manière aussi simple que :

 

Promouvoir votre contenu (paid media) afin d’attirer un public spécifique vers le site de votre marque (owned media), qui lui est optimisé pour inciter les visiteurs à le partager sur leurs médias sociaux (earned media), et vous laisser leur email en échange d’un bonus.

 

Automatisez la publication sur les médias sociaux

Concevoir une expérience utilisateur unique sur chaque plateforme peut devenir chronophage.

Vous pouvez donc choisir d’automatiser la publication de votre contenu.

Planifiez en avance vos publications à l’aide d’outils comme Buffer.

Prudence toutefois à ne pas dans le piège de l’automatisation, vous devez gardez un certain contact humain dans vos échanges.

Buffer planificateur

 

Faites la promotion de votre contenu

Au-delà de simplement diffuser votre contenu, vous avez tout à gagner à en faire la promotion.

Le reach (portée), correspond au nombres d’utilisateurs qu’un contenu peut atteindre, et celui-ci décline à chaque nouvelle mise à jour de l’algorithme des réseaux sociaux.

Sur certains médias sociaux, tels que Twitter ou Instagram, le reach avoisine les 7% et augmente en fonction du taux d’engagement de l’audience, au cours de l’heure suivant la publication d’un post.

 

En revanche, une étude menée en 2019 a révélé que l’engagement organique de Facebook frôle désormais le seuil critique de 1% (RivalQ).

Une page de 10 000 fans, peut donc voir ses publications exposées à environ 100 fans.

C’est ici que la promotion prend tout son sens.

 

Si vous publiez un contenu pertinent il est dans votre intérêt d’élargir sa portée afin d’atteindre, au moins, l’ensemble de votre audience, grâce à l’option « promouvoir ».

Bien sûr, rien a voir avec le fait de créer des campagnes publicitaires optimisées pour booster vos performances.

Néanmoins, maximiser le reach de votre marque permet de rentabiliser votre contenu en en lui rendant l’impact qu’il devrait avoir.

Avant de pouvoir vendre à un groupe de consommateur large, gagnez votre authenticité sur un petit groupe. "
-Emanuel Rosen

Étape 11 : Analysez les performances de votre contenu

Félicitation, votre contenu est en ligne, désormais il ne vous reste plus qu’à mesurer son impact.

En analysant les performances de votre contenu, vous serez en mesure du dupliquer vos performances.

Le contenu qui intéresse le plus votre audience ressortira clairement, ce qui facilitera l’orientation de vos choix pour produire du nouveau contenu et continuer de progresser.

 

Les métriques de contenu se divisent en quatre catégories :

1. Les métriques relatives au comportement utilisateur : les visiteurs uniques, les pages par session, le taux de rebond
2. Les métriques d’engagement : les likes, les partages, les commentaires, les mentions
3. Les métriques SEO : le trafic organique, le Dwell-Time (le temps qu’un visiteur passe sur une page), les backlinks
4. Les métriques de vente : le nombre de leads, les leads existants touchés, le taux de conversion

 

En terme d’analyses des performances, Google Analytics devrait être le premier endroit où consulter vos statistiques.

C’est une référence pour analyser les comportements liés à votre contenu.

Bien-sûr sans oublier l’onglet Facebook Insights, YouTube, Instagram et Twitter analytics lorsque vous opérez sur les réseaux sociaux.

En surveillant vos progrès, vous pourrez affiner votre stratégie de marketing de contenu à intervalles régulières afin rester compétitif.

 

Mesurez le ROI

Vous devez pouvoir mesurer le retour sur investissement de votre marketing de contenu.

Puisqu’il vous savoir si vos actions sont rentables ou non pour apporter les ajustement nécessaires et développer une affaire pérenne.

En ce sens, voici une formule simple en 4 étapes :

 

1. Calculez combien vous avez dépensé pour produire le contenu
Même si vous produisez votre contenu en interne, il y a toujours un coût en terme de ressources (budget alloué aux salaires, aux outils, etc.)

2. Déterminez le coût de la distribution du contenu
Encore une fois, il peut y avoir des dépenses en interne, où vient s’ajouter à la ligne le budget publicitaire.

3. Déterminez le montant générer par votre contenu
Un bon contenu génère des indicateurs clairs comme les ventes, ou des pistes potentielles, telles que l’obtention d’une adresse mail.
Pour faire simple, en additionnant l’ensemble des ventes résultant d’un contenu, vous obtenez le rendement nécessaire pour calculer votre ROI.

4. Calculez votre retour sur investissement
Pour calculer votre ROI final en marketing de contenu, utilisez la formule « retour moins investissement, divisé par investissement« , pour obtenir le résultat exprimé en pourcentage.

Exemple : Vous investissez 300€ pour un projet de contenus qui génère 1 800€ dès le premier mois.


(Retour) 1 800€ – (investissement) 300€ = 1 500€
1 500 / 300 = 5
3 x 100 = 500 (ROI)
Votre retour sur investissement est de 500%.

En suivant l’ensemble des principes évoqués tout au long de ce guide, vous serez en mesure de créer un plan de marketing de contenu optimal, et produire un contenu remarquable.

Conclusion

Le meilleur moment pour se lancer était il y a 10 ans.

Le deuxième meilleur moment est maintenant.

Lorsqu’on prend de la hauteur pour avoir une vue d’ensemble, tout paraît plus simple.

Même si les méthodes utilisées pour créer du contenu sur internet évoluent, les principes fondamentaux ne bougent pas

Il s’agit de mettre sur pied une stratégie en béton, fondée sur des données fiables, de se formé en continu et de rester informé sur l’industrie.

Ce guide n’a pas la prétention de faire de vous un expert en marketing de contenu du jour au lendemain, mais a pour but de sensibiliser et d’initier toute personne qui crée, ou qui envisage de créer du contenu sur le Web à des fins professionnelles.

Si vous pouvez comprendre la psychologie derrière la raison pour laquelle un contenu fonctionne, alors vous réussirez.

 

Désormais vous en savez suffisamment pour toucher de nouveaux horizons en ligne.

Cependant, planifier un processus de création de contenu et vous y tenir au fil du temps peut être difficile, car le marketing de contenu est un marathon, pas un sprint.

Cela demande des efforts et de la persévérance mais les récompenses surpassent de loin l’investissement initial.

 

Alors, engagez-vous dans votre calendrier marketing et votre plan de création de contenu, en vous assurant qu’il soit mesurable et réalisable.

Gardez le cap en vous rappelant la raison pour laquelle vous avez commencer.

Concentrez-vous sur la création d’un contenu qui non seulement, impactera positivement la croissance de votre entreprise, mais également la vie des autres.

 

À vous de jouer.

Si vous souhaitez ajouter le marketing de contenu à votre arc pour mieux cibler votre succès, nous pouvons vous accompagner dans la mise en place du processus, afin de vous permettre de gagner du temps et démarrer dans les meilleures conditions.
Commencez avec une session découverte gratuite de 30min.

OU